L'animal de compagnie préféré des amateurs de design : Puppy par Magis

Puppy, l’animal préféré des amateurs de design, par Magis

En matière de design on considère qu’on a affaire à un classique dès lors que la création continue à se vendre au-delà de 5 ans d’existence. Passé ce stade, la création est un produit qui marché et qui continuera à marcher, quoi qu’il arrive, parce qu’il a su convaincre les amateurs, d’une manière ou d’une autre. Aujourd’hui, fin 2014, Puppy va entamer sa 10ème année!

Puppy : un classique surprenant

Qu’une chaise de Philippe Starck ou de Jasper Morrisson devienne un classique, cela n’étonnera personne. Que l’on considère que la Ball Chair, vous savez, ce fauteuil sphérique iconique des années 60, soit un classique, cela n’étonne pas non plus. Mais qu’un objet de déco en pastique et en forme de chien stylisé fasse partie des best-seller du design et continue de se vendre après près de 10 ans d’existence, voilà qui a de quoi surprendre…

Puppy magisCar Puppy, édité par Magis pour la première fois en 2005, c’est simplement un chien stylisé : quatre patte légèrement écartée, conférant une allure dégingandée à l’ensemble, une petite queue courte dressée à l’arrière-train et une tête horizontale, immuable et silencieuse.

Mais coloré (Puppy est disponible en orange, en vert, en blanc et en version dalmatien), fabriqué en polyéthylène, pas cher et décalé, Puppy est l’objet déco le plus convivial, ludique, décalé et régressif de ces 10 dernières années. Voilà peut-être (sans doute), une des clés de son succès…

Puppy : le chien-chien à son papa

Le père de Puppy, ce n’est autre que le designer finlandais Eero Aarnio qui s’était rendu célèbre dans les années 60 en dessinant la fameuse Ball Chair (que nous évoquions plus haut), ce fauteuil en plastique en forme de cocon, de « balle » à l’intérieur de laquelle l’on pourrait se lover, véritable icone du design des années 60. Très tôt Eero Aarnio s’est penché sur le plastique. On peut même considérer qu’il est l’un des premiers à avoir osé utiliser cette matière pour créer du mobilier design, s’écartant la mode du jetable, pourtant caractéristique de son époque.

Puppy dalmatien - Magis
Puppy version dalmatien – Magis

Avec le temps sans doute et la sagesse, il a fini par s’amuser à créer des objets déco décalés et régressifs. Car il signe pour Magis non seulement Puppy, mais aussi Pingy, un pingouin de déco tout aussi sympathique qu’inutile… Et ce designer étrange décrit Puppy comme un « chien qui n’aboie pas, ne voit pas, ne saute pas, n’a pas d’oreilles… mais qu’est-ce qu’on l’aime, ajoute-t-il, ce compagnon de jeu. On peut même monter sur son dos », c’est dire… Et il a raison, Eero Aarnio : c’est ce qui est fou avec ce petit Puppy, c’est qu’on s’y attache comme à un véritable chien, qu’on s’attendrit en le voyant et qu’ »on serait presque tenté de le caresser ».

Pingy, le pingouin déco d'Eerio Arnio pour Magis
Pingy, le pingouin déco d’Eerio Arnio pour Magis

Notez que Puppy peut servir de simple objet déco ludique et décalé, mais aussi de tabouret pour adultes ou pour enfants : il se plie aux envies avec plaisir. Un vrai compagnon dévoué, en somme…

Pour acheter l’objet de déco Puppy par Magis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>