Scroll To Top

Designer Jaime Hayón

Jaime Hayon, designer - Arts Design déco

JAIME HAYON, LA NOUVELLE COQUELUCHE DU DESIGN

Jaime Hayon a le voyage dans le sang. A Madrid où il est né, il fréquente une école française selon les vœux de son père, amoureux de la France. Après ses études de design industriel, c’est donc tout naturellement à Paris qu’il vient parachever son cursus aux Arts Déco pendant un an. En 1997, il rejoint la Fabrica, école de design et de communication financée par Benneton où il côtoie le célèbre photographe Oliviero Toscani à qui l’on doit les plus célèbres campagnes publicitaires de la marque. Le globe-trotter a choisi de s’installer à Londres avec sa compagne, la photographe Nienke Klunder alors que son équipe travaille à Barcelone et que la plupart de ses pièces sont fabriquées à Trévise en Italie. Jaime Hayon ose la délocalisation, les contre-courants, l’indifférence face aux modes. Son seul souci, que ses créations restent fonctionnelles. Pas question de se laisser tenter par la tendance du « designart ». De par sa formation, Jaime sait que la confiance des industriels est indispensable. Son carnaval de personnages et d’animaux a beau frôler les frontières du kitsch, les industriels du meuble sont conquis. Côté designer, son enthousiasme force l’admiration des plus rigoristes à l’image de Jasper Morrison, le chantre du design « supernormal ».

Le moins que l’on puisse dire c’est que Jaime Hayon ne laisse personne indifférent : on aime ou on déteste! Mais ses créations marquent les esprits. Son design fantastique agit comme un remède à l’uniformisation ambiante. Sa carrière est fulgurante : à peine cinq ans après ses débuts, il est l’invité d’honneur de la Biennale du design de Courtrai en Belgique et l’éditeur allemand Gestalten lui consacre une monographie : un beau livre de quelque 300 pages.

Jaime Hayon ose les figurines à la Jeff Koones et la couleur : chez lui, les jaunes vifs, les bleus Klein et les rouges sanguins réveillent les intérieurs les plus aseptisés. Ses délires fantastico-ludiques ne font pourtant pas l’unanimité. Certains le jugent commercial, d’autres carrément grotesque ! Le designer revendique, lui, haut et fort son originalité et ses excès. « Aujourd’hui, il est possible de fabriquer les choses les plus improbables. On attend donc du designer qu’il dévoile sa sensibilité. Ce qu’il nous reste à défier, ce sont nos rêves. Et c’est justement ce dont les gens ont besoin, car nous possédons déjà tout. » Chez Baccarat, pour qui il a sorti une collection de vases d’exception en 2009, on le considère tout bonnement comme « l’Almodovar du Design ». « Il fait partie de ces créateurs qui se nourrissent de leur propre culture pour aller vers quelque chose d’universel. »

A vous de juger avec la collection METALARTE !

« J’ai dans mes gènes la folie d’un Dali ».

Votre sélection

Partager les résultats
vos avis comptent
Note(s) et avis : Zendart Design Moyenne: 4.5 / 5 - Basé sur 50 note(s) et 33 avis client.
Achats sécurisés Choisissez votre mode de paiement préféré Le processus de paiement est sécurisé
Copyright zendart-design.fr © 2016 - Zendart Design. Tous droits réservés.