Vous craquez pour les rosiers d’une amie et vous rêvez de les avoir chez vous ? Vous avez envie de multiplier les roses dans le jardin, mais vous n’avez pas la main verte ? Alors, vous allez adorer nos astuces pour une bouture de rosier facile ! Dans une pomme de terre, dans de l’eau ou à partir d’une rose fanée, vous pouvez vous lancer dans le bouturage d’un rosier sans grande connaissance en jardinage. Alors en bref, voici tous nos conseils de culture et de jardinage pour des boutures en fleurs !

1 – Une bouture de rosier dans une pomme de terre

Une bouture de rosier dans une pomme de terre

Pour une bouture de rosier facile, il suffit d’une pomme de terre ! C’est une idée qui a fleuri sur la toile et qui fait désormais de nombreux adeptes du jardinage. Il faut dire que la technique de culture est particulièrement simple, économique et accessible aux jardiniers débutants.

Concrètement, il faut :

  • Couper une section de tiges de rosiers en pleine croissance avant de la planter dans une pomme de terre.
  • Ensuite, arrosez et couvrez avec une bouteille plastique inversée pour lui apporter un fort taux d’humidité.
  • Au bout de quelques semaines, la pomme de terre va pourrir, ce qui va fournir toute l’eau nécessaire à la bouture de votre rosier.

Il ne reste plus qu’à attendre que les nouvelles feuilles apparaissent pour transplanter votre bouture dans un sol riche, avec une terre bien drainé et en plein soleil !

2 – Une bouture de rosiers à l’étouffée

Une bouture de rosiers à l'étouffée

 

Si vous avez craqué pour un mini-rosier, alors vous pourrez facilement réaliser un bouturage du rosier à l’étouffée avec une bouteille en plastique. Concrètement :

  • Il suffit d’attendre sa floraison et de prélever une tige de 10 cm à l’aide de votre sécateur.
  • Ensuite, supprimez toutes les feuilles qui seraient source de pourriture. Enfin, coupez la tige en deux parties pour obtenir deux boutures de 5 cm.
  • Dans une bouteille en plastique pré-découpée aux deux tiers, placez des billes d’argile sur 3 cm d’épaisseur avant de remplir avec un substrat léger et un peu de terre du jardin.
  • Trempez des boutures de rosiers dans de l’hormone de bouturage pour faciliter l’enracinement.
  • Il ne reste plus qu’à les piquer dans le fond de la bouteille et à la refermer avec l’autre moitié grâce à un ruban adhésif.

Placez-la en pleine lumière entre 15 et 18 °C et attendez quelques semaines pour voir apparaître de nouvelles feuilles sur vos boutures !

3 – Une bouture de rosiers dans l’eau

Une bouture de rosiers dans l'eau

Si vous n’avez ni le temps, ni la patience de multiplier vos rosiers, alors vous allez adorer la technique de la bouture de rosier dans l’eau. Très simple et rapide, c’est une astuce de grand-mère très efficace et qui risque de plaire à ceux qui n’ont pas la main verte. Pour la réaliser, il suffit de :

  • Sectionner une tige de rosier saine et en pleine croissance. En moyenne, prévoyez une vingtaine de centimètres.
  • Ensuite, supprimez les feuilles et coupez la base de la tige en biais. Vous pouvez tremper l’extrémité dans de l’hormone de bouturage pour accélérer le processus de racinisation.
  • Remplissez un récipient transparent tel qu’un pot, une bouteille ou un verre avec de l’eau à température ambiante.
  • Placez délicatement la base des boutures de rosiers sans que les feuilles ne touchent l’eau. Il faut changer l’eau tous les deux jours pour éviter l’accumulation des bactéries et des algues.
  • Placez votre récipient dans un endroit lumineux et une température qui oscille entre 18 et 24 °C.
  • Pour accélérer la croissance, ajoutez une pincée de sucre ou de miel pour stimuler les hormones naturelles.

Il ne reste plus qu’à attendre quelques semaines pour que les racines de votre rosier atteignent environ 5 cm. À ce moment-là, vous pouvez transplanter votre rosier en pleine terre dans le jardin ou en pot dans la maison !

4 – Une bouture de rosier à partir d’une rose fanée

Une bouture de rosier à partir d'une rose fanée

C’est l’astuce incontournable sur le réseau TikTok ! Au lieu de jeter vos vieilles roses fanées, vous pouvez les utiliser pour planter un nouveau rosier à partir des fleurs ! Pour procéder, c’est très simple.

  • Dans un premier temps, coupez délicatement la tête de la rose avant d’éliminer les feuilles pour ne conserver que les deux feuilles du haut.
  • Ensuite, réduisez la tige de moitié en coupant juste au-dessous d’un nœud.
  • Coupez les deux feuilles restantes en laissant uniquement le début de chaque feuille.
  • Dans un pot rempli de terreau humide, plantez les tiges des boutures le plus profondément possibles et arrosez abondamment.
  • Il faut ensuite utiliser des bouteilles plastiques que vous aurez coupées en deux pour créer un effet de serre.
  • Placez la bouteille au-dessus des tiges de boutures et recouvrez en laissant le bouchon fermé.

Il ne reste plus qu’à le placer à la lumière et à attendre ! Résultat ? Au bout d’un mois, vos boutures de rosiers se développent avec succès à partir d’un bouquet fané !

Quel est le meilleur moment pour faire des boutures de rosiers ?

Le meilleur moment pour bouturer un rosier, c’est le plein été. Entre le mois de juillet et le mois de septembre, le rosier est en pleine croissance et sera assez mature pour produire de nouvelles racines.

Que ce soit pour une bouture de rosier à l’étouffée, dans une pomme de terre ou à partir d’une rose fanée, vous pourrez facilement la faire grandir, surtout si vous passez par de l’hormone de bouturage. Les boutures qui auront pris pourront ensuite être plantées au printemps suivant pour s’épanouir pleinement dans le jardin ou à l’intérieur s’il s’agit d’un mini-rosier.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *