Chape Maigre Ce qu’il Faut Savoir

Vous avez envie de poser du carrelage au sol dans votre salle de bain ? Vous devez corriger des défauts au niveau du support pour une surface plane ? La chape maigre est une couche de mortier qui vous sert à aplanir et à niveler le sol avant la pose des carreaux. Que ce soit pour une pièce intérieure ou extérieure, elle assure une excellente planéité pour la pose d’un revêtement en carrelage. Alors quels sont ses avantages ? Comment trouver le dosage idéal pour une chape maigre ? Et quel budget prévoir ? Réponse !

Chape maigre : définition

Chape maigre définition

La chape maigre, autrement appelée chape pour carrelage ou chape du carreleur, est un mélange de béton constitué de sable, d’eau et de ciment. Elle vient directement se couler sur une dalle de béton ou un plancher existant. Avec elle, il est possible de créer une surface plane et régulière avant la pose d’un carrelage. Beaucoup plus fine qu’une chape traditionnelle en béton, l’épaisseur de la chape maigre oscille entre 7 et 10 centimètres et sera plus faiblement dosée en ciment qu’une dalle de construction.

Pour vos travaux, il est possible de la réaliser de manière traditionnelle avec du mortier préparé directement sur le chantier. Vous pouvez aussi opter pour la manière industrielle avec un mortier prêt à l’emploi et livré avec un camion toupie.

Quels sont les avantages d’une chape maigre ?

Quels sont les avantages d'une chape maigre

Souvent utilisée lors de travaux de maçonnerie, la chape maigre offre bien des avantages, que ce soit au niveau du nivellement du sol, de l’isolation ou des risques de fissures.

Une chape de carrelage pour niveler la surface

Parmi les avantages de la chape maigre, il faut d’abord citer la planéité. C’est un revêtement de sol qui offre une excellente base, sans défaut, pour faciliter la pose d’un carrelage ou d’un parquet en bois. Si vous envisagez des travaux de construction ou de rénovation dans la maison, elle permet également le nivellement d’un sol identique dans toutes les pièces.

Une chape de carrelage pour recouvrir les gaines

Comme la chape maigre est beaucoup moins lourde qu’une chape en béton traditionnelle, elle peut aussi servir à recouvrir les canalisations, les gaines du plancher ou les fils électriques. Si vous décidez d’installer un plancher chauffant ou solaire, elle est même obligatoire.

Une chape de carrelage pour une meilleure isolation

Pour limiter les déperditions thermiques, la chape maigre est une excellente solution. Grâce à sa faible épaisseur et sa capacité d’enrobage, elle assure une meilleure conductivité de la chaleur tout en absorbant les bruits environnants.

Une chape de carrelage pour limiter le risque de fissures

Avec un faible dosage en ciment, la chape maigre sera beaucoup plus souple qu’une chape en béton. Elle peut donc jouer le rôle d’amortisseur et diminue le risque de fissures au niveau du carrelage ou d’autres revêtements de sol.

Quels sont les différents types de chapes ?

Quels sont les différents types de chapes

Pour un projet de travaux à l’intérieur, il existe différents types de chapes à mettre en œuvre.

La chape traditionnelle en béton

La chape traditionnelle en béton est un revêtement à base de mortier. Elle est fabriquée par le maçon ou le carreleur dans une bétonnière et sera constituée d’un mélange de sable, de ciment et d’eau.

La chape en béton est souvent mise en œuvre pour la pose d’un carrelage intérieur ou extérieur. Parfaite pour des surfaces délicates comme des escaliers, des pentes ou des piscines, elle peut aussi faire servir de revêtement de finition.

La chape liquide

La chape liquide est un revêtement à base de mortier liquide. Beaucoup plus tendre, cette chape maigre sert d’amortisseur entre un plancher dur et un carrelage. Souvent pré-fabriquée, elle demande un revêtement de finition que ce soit un parquet en bois, des carreaux ou une moquette. Facile et rapide à mettre en œuvre, on l’utilise pour les travaux de rénovation. Quant à la chape fluide en anhydride, elle est conçue pour de grandes surfaces et offre une excellente isolation thermique et phonique.

Quels conseils pour l’épaisseur d’une chape maigre ?

Quels conseils pour l'épaisseur d'une chape maigre

Pour bien la réaliser, il faut tenir compte de l’épaisseur de la chape maigre sous le carrelage. En moyenne, comptez 6 cm avant la pose des revêtements de sol. Pour un projet de rénovation, c’est une mesure qui peut varier pour éviter de gêner l’ouverture et la fermeture des portes. Si vous décidez de faire appel à un carreleur professionnel ou un maçon, il prévoit souvent une chape maigre de 5 cm puisqu’en dessous de 4 cm, la dalle risque d’être trop fragile. Quoi qu’il en soit, les artisans ne dépasseront jamais les 7 cm pour une chape de carrelage.

Comment couler une chape maigre ?

Comment couler une chape maigre

Si vous souhaitez vous lancer dans des travaux de rénovation pour la pose d’un carrelage, alors découvrez toutes les étapes pour la réalisation d’une chape maigre.

Le dosage de la chape de carrelage

En ce qui concerne le dosage de la chape maigre, il est réalisé par un maçon ou un carreleur professionnel. En effet, en moyenne, le dosage est d’environ 150 kg de ciment pour 1 m³ de sable. Ensuite, il faut creuser un puits au centre et verser de l’eau au fur et à mesure. Comptez 10 à 15 l d’eau pour 150 l de mortier. Le souci ? La « bonne » consistance est souvent déterminée à l’œil. Voilà pourquoi, un professionnel est vivement recommandé lors de cette étape.

L’application de la chape de carrelage

L’application d’une chape maigre se fait sur un plancher dur. Dans un premier temps, il faut préparer le support pour qu’il soit parfaitement lisse et d’une excellente planéité. Ensuite, préparez le mortier en fonction du dosage indiqué et posez des bastaings sur le sol pour délimiter la surface à recouvrir. Il faut ensuite rincer la dalle avant de jeter un peu de ciment pour améliorer l’adhérence.

Ensuite, couler la chape en répartissant à l’aide d’une truelle ou d’une règle de maçon. Au besoin, utilisez le niveau à bulle pour vérifier la planéité du sol. Vous pouvez aussi passer la taloche pour obtenir une chape lisse et non friable. Il ne reste plus qu’à respecter le temps de séchage indiqué pour vous lancer dans la pose du carrelage !

Quel prix pour une chape maigre de carrelage ?

Quel prix pour une chape maigre de carrelage

Pour réaliser une chape maigre de carrelage, il faut tenir compte du prix de la fourniture et de la pose si vous décidez de faire appel à un maçon professionnel. Pour la fourniture, prévoyez :

  • 8 € le m2 pour une chape liquide ciment
  • 15 € le m2 pour une chape liquide en anhydrite

Il faut aussi penser à la location du matériel en supplément.

Si vous décidez de faire appel à un maçon ou un carreleur pour vos travaux, sachez que le prix peut varier. En moyenne, prévoyez :

  • Entre 20 et 50 € le m2 pour une chape liquide béton
  • Entre 25 et 55 € le m2 pour une chape liquide en anhydrite

C’est un tarif qui peut varier en fonction de différents critères tels que l’épaisseur de la chape, l’état de la dalle, la planéité de la surface, l’accessibilité du chantier ou la présence d’un plancher chauffant.

Pourquoi faire confiance à un professionnel pour une chape de carrelage ?

Que ce soit un maçon, un carreleur ou un chapiste, ces professionnels de la construction vous garantissent la pose d’une chape maigre dans les règles de l’art. Comme ils possèdent toutes les compétences et les outils nécessaires, ils réalisent des travaux dans un délai record tout en vous faisant profiter de la garantie décennale. Réalisation des sols extérieurs, pose des revêtements dans la pièce, sélection minutieuse des matériaux pour la préparation… C’est une option de multiples avantages ! Avec eux, c’est donc l’assurance d’un chantier bien réalisé en un minimum de temps.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *