Comment faire une piscine soi-même

Vous rêvez d’installer un bassin dans votre jardin ? Aujourd’hui, la construction d’une piscine privée représente un gros budget. Voilà pourquoi, de nombreux propriétaires s’interrogent sur comment faire une piscine soi-même. En effet, l’auto-construction d’une piscine peut représenter de vraies économies sur le coût de la main d’œuvre. Alors, quels sont les avantages et les inconvénients pour ce type de projet ? Et quel budget faut-il prévoir lorsqu’on envisage de construire une piscine soi-même ? Réponse !

Quels avantages de faire une piscine soi-même ?

Quels avantages de faire une piscine soi-même

Entre le budget, le choix de l’esthétisme et une connaissance parfaite de l’installation, faire une piscine soi-même apporte une multitude d’avantages !

Un budget réduit pour l’auto-construction d’une piscine

Le premier avantage de construire une piscine soi-même, c’est évidemment le budget. En moyenne, vous pouvez diviser la note par 3 avec d’importantes économies sur le coût de la main-d’œuvre. Aujourd’hui, pour la construction d’une piscine avec un professionnel, il faut compter :

  • 16 000 € pour une piscine en coque
  • 24 000 € pour une piscine en béton
  • 27 000 € avec une piscine à panneaux

Le coût est donc très élevé et peut rapidement être réduit avec l’auto-construction. En moyenne, comptez 8 000 € pour une piscine en béton puisque les matériaux ne représentent qu’une infime partie du prix.

Un vaste choix de formes pour la structure

Un vaste choix de formes pour la structure

De plus, décider de faire une piscine soi-même permet de choisir exactement la forme de la structure. Piscine à débordement, couloir de nage, piscine rectangulaire ou bassin incurvé, il suffit de laisser place à l’imagination !

Une garantie sur la qualité des travaux

Une garantie sur la qualité des travaux

Créer une piscine soi-même, c’est aussi garantir la qualité des travaux. Comme vous n’avez pas de savoir-faire particulier, vous serez beaucoup plus attentifs au terrassement, au montage de la structure et à l’esthétisme de votre espace baignade. En conséquence, votre piscine DIY risque d’être mieux réalisée que par un pisciniste.

Une connaissance parfaite du montage

Comme vous avez entièrement réalisé la piscine vous-même, vous disposez d’une parfaite connaissance de l’installation. Et c’est un avantage en cas de dysfonctionnement ou de fuite puisque vous saurez comment réagir. Cela vous évite d’appeller un constructeur pour encore plus d’économie sur le budget.

Un choix de revêtement personnel

En construisant une piscine vous-même, vous aurez aussi le choix du revêtement de sol. Aujourd’hui, il en existe différents types tels que le carrelage, le liner, l’enduit ou la peinture. Chacun possède ses propres avantages et inconvénients qu’il faut examiner avant de vous lancer. Mais quoi qu’il en soit, c’est vous qui choisissez le bon compromis pour votre bassin.

Une fierté du travail accompli

Enfin, construire une piscine soi-même, c’est aussi profiter de la fierté du travail accompli. Du démarrage du projet jusqu’à sa réalisation, vous pourrez réaliser l’avancée de votre zone de baignade avant d’en profiter avec vos amis ou en famille.

Quels inconvénients de construire une piscine soi-même ?

Quels inconvénients de construire une piscine soi-même

Alors évidemment, faire une piscine soi-même entraîne également des inconvénients. Montage rigoureux, erreurs possibles, investissement en termes de temps… En bref, voici ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans ce projet exigeant.

Des travaux importants

Faire une piscine soi-même, c’est forcément se lancer dans des travaux importants. Vous devez acquérir toutes les connaissances nécessaires au terrassement devant votre maison, au système de filtration, à la construction d’un bassin, à la pose de la pompe ou du local technique.

De plus, les travaux de votre piscine doivent se faire en parallèle de votre vie quotidienne. Il faudra donc prendre sur votre temps libre pour aller choisir les matériaux, les revêtements de sol et vous lancer dans la construction. En moyenne, il faut quand même compter deux à trois mois de travail. Cela demande donc de l’organisation pour suivre certaines étapes longues et difficiles.

Des erreurs possibles

Faire une piscine soi-même, c’est aussi rencontrer de nombreuses erreurs. Heureusement, la plupart sont rattrapables avec un léger surcoût sur le budget. Avant d’envisager ce type de projet, il faut donc bien penser le chantier de votre zone de baignade pour le réussir. Cela vous évite quelques désillusions et pas mal d’huile de coude.

Des gravats dans le jardin

La création de piscines demande forcément de creuser profondément dans le jardin. Or, vous transformez l’extérieur de votre maison en zone impraticable durant toute la durée des travaux. De plus, c’est une zone qui va servir au stock des matériaux et des outils. À noter que le chantier va générer énormément de poussière et de gravats durant toutes les étapes de la construction.

Quel budget pour construire une piscine soi-même ?

Quel budget pour construire une piscine soi-même

Même si vous faites d’importantes économies sur le coût de la main-d’œuvre, faire une piscine soi-même demande forcément un minimum d’investissement. Entre la préparation du terrain, le choix des matériaux et le revêtement de finition, voici ce qu’il faut retenir du coût global du projet.

Le terrassement du terrain

Dans un premier temps, il faudra procéder au terrassement de votre terrain avec la mise à niveau du sol et le coulage d’une dalle béton. Au total, il faut compter entre 1500 et 3 000 €. C’est un prix qui va dépendre de la nature du sol, de la taille du bassin et de l’engin à louer.

Le choix des matériaux

Du côté des matériaux, la piscine coque sera moins chère, mais aussi moins résistante dans la durée. Pour une piscine béton, il faudra réaliser le radier et les murs de la piscine. Ici, prévoyez 1500 € de béton au total. En complément, ajoutez la location d’un camion-toupie avec une pompe pour 1000 €.

Si vous décidez de vous tourner vers des parpaings, des planches à coffrage ou du ferraillage, alors prévoyez 1500 € maximum. Quant aux panneaux modulaires, c’est une alternative économique qui reste très intéressante pour faire une piscine soi-même.

La structure du bassin

La forme et les dimensions du bassin font immédiatement impacter le budget. Plus la structure de la piscine sera grande ou complexe et plus il faudra prévoir un tarif élevé. Par ailleurs, pensez à l’enduit hydrofuge pour garantir l’étanchéité de votre zone de baignade. Ici, comptez entre 250 et 350 € pour un produit tout prêt.

Le système de filtration

Le système de filtration, c’est un indispensable pour faire une piscine soi-même. Il comporte un filtre, une pompe à eau, les skimmers, les tuyaux et les bouches de refoulement. C’est un montage qui coûte entre 1200 et 2 000 € et qui dépend de la taille de votre bassin.

Le local technique

Le local technique n’est pas essentiel, mais peut considérablement vous faciliter la vie. En cas de dysfonctionnement ou de fuite, vous pouvez accéder directement au montage de votre piscine. Généralement en bois ou en tôle, comptez 400 €.

Le revêtement de sol

Pour le revêtement de finition, il existe plusieurs solutions :

  • Le liner reste économique avec un prix moyen de 500 €. Toutefois, il est fragile et aura tendance à s’abîmer très vite. Pour un liner haut de gamme avec des motifs ou une teinte particulière, prévoyez un prix de 1600 €.
  • L’enduit de finition est un produit à préparer soi-même et qui coûte entre 450 et 550 €.
  • Le carrelage est une alternative solide même si la céramique coûtera entre 1200 et 1500 €
  • Le PVC armé ou la résine polyester possède les mêmes propriétés que le carrelage avec le même prix.

Le système de sécurité

Pour garantir la sécurité des membres du foyer, vous devez installer un dispositif anti-noyade autour de la zone de baignade. Le prix varie en fonction de l’installation, que ce soit une barrière, l’alarme sonore, un abri de piscine ou une couverture de sécurité.

La bâche et son enrouleur

Enfin, pour protéger l’eau des intempéries et des chutes de feuilles, il faut investir dans une bâche à bulles. En moyenne, prévoyez entre 5 et 9 € le mètre carré. Quant à l’enrouleur de la bâche, sa version manuelle coûte 250 € et 750 € pour une version motorisée.

Faire une piscine soi-même : la piscine en kit

Faire une piscine soi-même la piscine en kit

Pour éviter un chantier trop long et trop fastidieux, il existe aussi la piscine en kit. C’est une véritable alternative à la piscine creusée en béton ou à la piscine coque. Composée de plusieurs pièces, elle se monte facilement et n’a pas besoin de compétences particulières. Comme elle est livrée clé en main, vous faites des économies sur le coût de la main-d’œuvre pour diminuer son prix.

Du côté du montage, vous pouvez le réaliser à votre rythme et en fonction de votre temps libre. La piscine en kit est souvent assortie d’un espace terrasse pour profiter tranquillement de la zone de baignade. Sa seule exigence, c’est le terrassement qui prépare le terrain à accueillir son ossature. Vous devez aussi prévoir une chape de béton pour stabiliser et aplanir le fond. Ensuite, il faudra monter les différents panneaux numérotés et pré-percés. Les finitions comme la pose des margelles ou de l’escalier sont très simples et détaillées pas à pas.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *