Maladie du Laurier Rose 8 Pathologies à Connaître

Incontournable dans les jardins méditerranéens, le laurier rose est une plante à la superbe floraison estivale. Dans le jardin, ses fleurs s’épanouissent dans de très belles nuances de blanc, de rouge ou de roses plus ou moins intenses. Mais lorsque les conditions de culture ne sont pas favorables, l’arbuste peut très vite être attaqué par des insectes ravageurs, la gale ou des parasites. Alors en bref, voici tout ce qu’il faut savoir sur les symptômes de la maladie du laurier rose pour envisager le traitement approprié.

1 – La gale bactérienne des lauriers roses

La gale bactérienne des lauriers roses

La gale bactérienne, autrement appelée bactériose, est une maladie du laurier rose très connue. Elle est transmise par des insectes piqueurs qui s’attaquent aux tiges de l’arbuste. Mais ce problème peut aussi apparaître suite à de mauvaises conditions de plantation, une culture agressive ou un stress hydrique.

Les symptômes de cette maladie se traduisent par des chancres ou des verrues de couleur noirâtre. Elles apparaissent sur les nervures des feuilles et peuvent aussi envahir les bourgeons floraux ou les branches. Cette excroissance est recouverte d’écorces qui craque pour libérer des spores.

C’est ainsi que cette bactérie se dissémine dans le jardin pour coloniser d’autres fleurs. En prévention, il faut limiter la taille du laurier rose et l’arroser régulièrement sans excès. Vous pouvez aussi faire des apports en compost naturel pour éviter à la plante de s’affaiblir. Pour la soigner, la solution consiste à traiter toutes les parties malades du laurier rose en coupant ou en brûlant les excroissances. Ensuite, aspergez avec une bouillie bordelaise tous les trois mois.

2 – La pourriture grise : une maladie du laurier rose bien connue

La pourriture grise une maladie du laurier rose bien connue

La pourriture grise, autrement appelée botrytis cinerea, est une maladie du laurier rose bien connue. C’est un champignon microscopique qui se développe essentiellement en cas d’humidité trop importante. Il affaiblit la plante en s’attaquant d’abord à ses feuilles et à ses tiges.

Au niveau des symptômes, on voit apparaître des taches noires ou rouges qui peuplent les branches et freine la croissance. En prévention, vous pouvez hiverner le laurier rose en pot dans un endroit chaud et bien aéré. Par ailleurs, pensez à ameublir le sol avec un terreau riche en oligoéléments.

Quant à un traitement naturel pour lutter contre cette pathologie, appliquez régulièrement de la bouillie bordelaise et supprimez toutes les parties malades des lauriers roses.

3 – La maladie des taches foliaires du laurier rose

La maladie des taches foliaires du laurier rose

Parmi les maladies des lauriers roses, il faut aussi citer la maladie des taches foliaires. Elle est causée par un champignon qui affecte la plante sous un climat humide. Cette maladie cryptogamique fait apparaître des taches rondes et brunes sur le feuillage. Les symptômes sont immédiats : les feuilles sèchent et finissent par tomber. Vous pouvez aussi constater la présence de taches sur les tiges.

En prévention, limitez une humidité trop importante en améliorant le drainage du sol en terre ou en pot. Quant au traitement naturel à utiliser, pulvérisez de la bouillie bordelaise à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Il faut également supprimer et brûler les feuilles atteintes.

4 – Les feuilles jaunes sur les lauriers roses

Les feuilles jaunes sur les lauriers roses

Si vous constatez l’apparition de feuilles jaunes sur votre laurier, alors il s’agit probablement d’une maladie. Elle se manifeste par l’apparition de traces jaunes sur les feuilles avant de s’attaquer à la plante entière. C’est une pathologie qui indique la présence d’un manque de nourriture riche en oligoéléments.

Si votre laurier rose est en pot, alors il faudra le remporter dans une terre souple et drainante. Vous pouvez aussi procéder à un surfaçage de la terre avec un compost naturel. Pour cette maladie du laurier rose, traitez avec un produit d’engrais à libération lente. Grâce à un apport en éléments nutritifs, vous contribuez à la croissance du laurier rose tout en l’aidant à se protéger contre les attaques de nuisibles.

Enfin, l’apparition de feuilles jaunes peut aussi être le signe d’un manque d’eau et de sécheresse. Dans ces cas-là, votre laurier rose aura besoin d’une bonne exposition au soleil et d’un bon arrosage. En période estivale, pensez à l’arroser tous les deux jours avant de réduire la fréquence en hiver.

5 – La maladie des cochenilles sur le laurier rose

La maladie des cochenilles sur le laurier rose

Les cochenilles, c’est le cauchemar des jardiniers ! Et c’est une maladie du laurier rose très fréquente puisqu’elle se reconnaît facilement avec de petits amas blanchâtres et cotonneux sur les feuilles. Cette matière qui colle à la feuille va développer la fumagine.

Les cochenilles à boucliers ne vont pas produire cette substance blanche. Quand elles s’attaquent aux lauriers roses, elles piquent les feuilles qui se nécrosent et sèchent automatiquement.

En prévention, il faut donc penser à bien aérer la pièce pour un laurier rose en pot. Quant à un produit de traitement, rincez toutes les feuilles avec un coton imbibé d’alcool à 90° avant de rincer à l’eau claire. Ensuite, pulvérisez une solution anti-cochenilles composée de savon noir liquide, l’huile de colza et d’alcool à brûler. En cas d’attaque trop conséquente, il faut brûler les tiges et toutes les parties atteintes.

6 – Les pucerons sur les lauriers

Les pucerons sur les lauriers

Parmi les maladies des lauriers roses à connaître, il faut aussi citer les pucerons. De couleur jaune ou verte, ces insectes ravageurs prolifèrent sur les jeunes pousses et les boutons floraux. Vous pouvez aussi retrouver le puceron sur le revers de la feuille au printemps.

Comme les cochenilles, les pucerons sécrètent une substance qui colle à la feuille. Elle va ensuite se recroqueviller sur elle-même avant de se couvrir de boursouflure. Pour éviter ce phénomène, il faut limiter les apports en engrais qui risquent de déséquilibrer la composition de la sève.

Pour un insecticide naturel, il suffit d’arroser aux jets d’eau sur les parties infestées. Sinon, pulvérisez une solution composée de 3 cuillères à café de savon noir liquide à diluer dans 1 litre d’eau.

7 – L’attaque d’araignée jaune sur le laurier rose

L'attaque d'araignée jaune sur le laurier rose

L’araignée jaune ou rouge, autrement appelée tétranyques tisserands, fait partie des acariens microscopiques. Cet insecte tisse une toile fine sur la face intérieure des feuilles pour se nourrir de leur contenu. Immédiatement, elles vont se décolorer pour afficher une teinte terne avant de jaunir.

En prévention, il faut limiter la chaleur et la sécheresse qui favorisent la prolifération des acariens. Vous pouvez aussi brumiser régulièrement le feuillage pour apporter un bon taux d’humidité. Quant à traiter de cette maladie du laurier rose, il faut arroser abondamment votre arbuste au jet d’eau. Il est aussi possible d’asperger avec du soufre mouillable dilué dans de l’eau en renouvelant l’opération sur deux semaines.

8 – Les escargots qui envahissent le laurier rose

Les escargots qui envahissent le laurier rose

Dans le jardin, les escargots peuvent également envahir le laurier rose. Pour eux, c’est un arbuste qui se transforme en véritable refuge. Le problème, c’est qu’ils vont proliférer à l’automne ou durant le printemps, ce qui peut entraîner plusieurs maladies pour les lauriers roses. De plus, ils causent des dégâts importants en s’attaquant aux jeunes pousses. Pour vous en débarrasser, il suffit de les collecter avant de relâcher dans le jardin. C’est une solution efficace pour un entretien facile !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *