Quel Entretien pour un Cactus

Vous ne savez pas comment entretenir un cactus intérieur ou extérieur ? Vous avez envie de profiter de votre mini-cactus le plus longtemps possible ? Avec leur forme originale, les cactées sont des plantes grasses qui invitent immédiatement au voyage. Alors si vous cherchez des conseils pour chouchouter vos succulentes, découvrez quel entretien il faut prévoir pour un cactus !

Conseils pour les cactus et les plantes grasses à la maison

Conseils pour les cactus et les plantes grasses à la maison

Dans la variété des plantes succulentes, il faut compter une cinquantaine de familles de cactus et de plantes grasses. Les cactées ont cependant un point commun : elles adorent le soleil, les terres arides ou le désert. Généralement originaire d’Afrique, d’Australie et d’Amérique, on les retrouve aussi sur tout le pourtour méditerranéen.

Parmi leurs signes distinctifs, ce sont des plantes souvent chargées d’épines, à quelques exceptions comme le cactus de Noël. Elles ont aussi la capacité à stocker l’eau pour faire face à la chaleur ou aux températures caniculaires. En fonction de l’environnement, les cactées s’adaptent facilement pour réduire l’évaporation de l’eau et se gorger d’humidité.

Comme c’est une grande famille avec de nombreuses variétés, il existe des cactus pour toutes les silhouettes, pour toutes les formes, pour toutes les couleurs et pour toutes les floraisons. Certains cactus sont capables de résister à des températures négatives alors que d’autres ne supportent pas le froid et devront se cultiver en pot. Il est donc important de bien connaître la variété de votre plante pour mieux cibler l’entretien de votre cactus.

L’entretien pour un cactus en pleine terre

L'entretien pour un cactus en pleine terre

Si vous décidez de planter un cactus extérieur, alors il faut d’abord regarder sa rusticité. En effet, certaines plantes sont capables de supporter le gel presque partout en France. En revanche, d’autres espèces sont réservées à des régions plus douces avec des hivers moins frileux. Dans certains cas, il faut donc penser à remiser votre cactus à l’intérieur pour lui éviter de souffrir.

Parmi les variétés les plus connues pour un cactus en pleine terre, il faut citer le coussin de belle-mère rustique jusqu’à -5 °C. Il existe aussi le cactus coussin qui pourra supporter les températures jusqu’à -10 °C. Quant au plus rustique, le cactus raquette affiche une résistance jusqu’à -20 °C.

Quel que soit l’environnement choisi, il faut retenir que le cactus déteste l’humidité. Il faut donc l’installer dans une zone sèche avec une terre légère et très drainante. Au besoin, étalez un lit de gravier en couche épaisse et n’hésitez pas à mélanger du sable avec de la terre du jardin ou du terreau. Ensuite, l’entretien du cactus se résume à des apports minimes en eau d’arrosage. Au besoin, vous pourrez effectuer un paillage au niveau de son pied sur 10 cm de hauteur environ. Cela lui permet de supporter le froid tout en absorbant l’humidité dont il aura besoin.

L’entretien pour un cactus en pot

L'entretien pour un cactus en pot

Pour la plantation d’un cactus en pot, vous pourrez vous tourner vers des variétés moins rustiques. Grâce au cactus intérieur, vous en profitez toute l’année, qu’importe la saison. Parmi les variétés les plus connues, il faut citer le cactus cornichon, le cactus de Noël ou le cactus orchidée qui demande une température autour de 13 °C.

Là encore, les cactées ont horreur de l’humidité stagnante qui risque d’attaquer les racines. Pour éviter l’accumulation de l’eau d’arrosage, il est préférable de se tourner vers des pots en terre cuite. Cette matière poreuse pourra absorber l’humidité tout en permettant à l’air de circuler.

Concernant l’entretien d’un cactus intérieur, il faut choisir un terreau spécial cactées. Comme il est parfaitement dosé, il apporte tous les nutriments nécessaires à votre plante grasse. Dans le fond, disposez une couche drainante à base de billes d’argile. Ensuite, c’est le moment de la plantation de votre cactus. Une fois cette étape terminée, il faut attendre 15 jours avant d’arroser une première fois.

Dans la maison, le cactus intérieur réclame une exposition lumineuse, à l’abri des rayons du soleil direct et sans courants d’air. Vous pouvez aussi le sortir sur le balcon ou sur la terrasse en été avant de rentrer la plante dès le retour de l’hiver.

L’entretien pour un cactus au fil des saisons

L'entretien pour un cactus au fil des saisons

Au fil des saisons, l’entretien de votre cactus doit tenir compte de la fréquence d’arrosage, de la floraison et de la fertilisation.

L’arrosage des cactus

Pour l’entretien d’un cactus en pleine terre, il faut surveiller le taux d’humidité les deux et trois premières années suivant la plantation. Il faut aussi rester attentif lors des périodes de sécheresse prolongées ou en cas de températures caniculaires. Concernant l’arrosage du cactus en pot, il sera légèrement plus fréquent. Vous devez donc le surveiller durant sa période de croissance, entre le printemps et l’été. En hiver, l’arrosage sera beaucoup moins fréquent et peut même s’interrompre totalement en période de repos.

Pour lui apporter un bon taux d’humidité, préférez une eau non-calcaire, non chlorée et à température ambiante. Idéalement, il faut récupérer l’eau de pluie pour votre plante. Concernant l’eau du robinet, laissez reposer 24 heures pour que le chlore puisse s’évaporer. Vous avez oublié d’une période d’arrosage ? Plongez les racines de votre cactus dans une bassine pour l’immerger. En revanche, les épines et les parties aériennes ne doivent pas être en contact de l’eau.

La fertilisation des cactus

L’entretien des cactus passe aussi par la fertilisation. En pleine terre, c’est une opération qui n’est pas forcément nécessaire. En revanche, pour un cactus en pot, cela permet de donner un coup de pouce à la croissance de la plante. Idéalement, faites des apports en engrais spécial cactées au printemps et en été.

La floraison des cactus

La floraison des cactus sera conditionnée par la période de repos. Du mois d’octobre jusqu’au mois de mars, placez votre cactus dans une pièce moins lumineuse avec une température entre 5° et 10 °C. Vous devez stopper les apports en eau jusqu’au mois de mars. Au printemps, replacez votre cactus à la lumière et reprenez l’arrosage pour booster sa floraison.

L’hivernage des cactées

Pour un cactus en pleine terre, il faut surveiller les températures en hiver. Si elles deviennent trop froides, alors effectuez un paillage épais au niveau du pied tout en protégeant les parties aériennes avec un voile d’hivernage. Surtout, assurez-vous que votre plante est à l’abri de la pluie et de l’humidité stagnante. Au besoin, surélevez le pot pour éviter le pourrissement des racines.

Les maladies des cactus

Enfin, pour l’entretien du cactus, il faut aussi prévenir les maladies cryptogamiques. Ce sont des champignons qui se développent en cas d’humidité stagnante et qui font des ravages au niveau des épines et des tiges. Dans ces cas-là, il faut ralentir les apports en eau tout en veillant à une bonne aération.

L’autre maladie des cactus, c’est l’infestation de pucerons et de cochenilles. Ces insectes ravageurs adorent le cactus de Noël et peuvent rapidement s’attaquer à ses feuilles ou à ses fleurs. Dans ces cas-là, il faut appliquer une solution à base de savon noir en retirant manuellement tous les parasites.

Entretenir des plantes grasses

De la même manière que les cactus, les plantes succulentes sont très faciles à vivre. L’entretien des plantes grasses est sensiblement le même que celui des cactées intérieures ou extérieures. Parmi les variétés les plus communes, il faut citer le pourpier vivace, les agaves, les joubarbes ou les aeonium en pleine terre. Quant à la culture en pot, elle concerne principalement les crassulas, l’aloe vera ou les euphorbes.

Pour l’entretien des plantes grasses, il faut privilégier une terre sèche, légère et bien drainée. Pour une plantation en pot, vous pouvez vous tourner vers un terreau spécifique pour les plantes succulentes avec le bon dosage à disposition.

Les apports en eau pour les plantes grasses sont similaires aux cactus. Modestes durant la période de repos, ils sont légèrement plus fréquents à l’approche du printemps et de l’été. Si jamais les feuilles de vos plantes ternissent, alors c’est le signe d’un arrosage insuffisant. Pour bien faire, prévoyez des apports en eau hebdomadaires en été, tous les 15 jours au printemps et à l’automne et une seule fois par mois en hiver.

Pour booster la croissance et la floraison des plantes, prévoyez des apports en engrais spécial cactées et plantes grasses. Il faut aussi surveiller l’emplacement et positionner votre plante à la lumière, mais sans soleil direct. Très esthétiques, ce sont des plantes qui se déclinent à l’infini avec une multitude de formes et de coloris !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *