Qu'est-ce qu’un Calepinage

Vous avez envie de refaire votre salle de bain ? De changer de revêtement de sol dans la cuisine ? Alors, impossible de passer à côté d’un calepinage de carrelage ! Très utilisé dans le secteur du BTP, c’est une technique qui permet d’obtenir un plan très précis de vos travaux pour obtenir le nombre de carreaux nécessaires en optimisant votre budget. Alors quelles sont les étapes à suivre pour faire un bon calepinage ? Réponse !

Calepinage : définition !

Calepinage définition

Le calepinage en bâtiment est une étape indispensable pour planifier la pose d’un revêtement au mur et au sol. Le plus souvent, on parle d’un calepinage de carrelage, d’un calepinage en toiture ou d’un calepinage sur mur. Concrètement, il s’agit de faire un plan pour avoir une idée précise du résultat final. Grâce au calcul du calepinage, vous obtenez le nombre de carreaux nécessaires à vos travaux, ce qui permet d’anticiper d’éventuelles difficultés tout en optimisant votre budget !

Quelle est l’utilité d’un calepinage ?

Quelle est l'utilité d'un calepinage

Que ce soit pour les travaux de construction dans le neuf ou des travaux de rénovation, le calepinage d’un carrelage répond à plusieurs objectifs.

  • Le calepinage permet le calcul du nombre de carreaux exact pour éviter les dépenses inutiles. Il aide aussi à prévoir les découpes indispensables, la quantité de colle et la taille des joints.
  • Le plan de calepinage indique l’agencement des éléments avec une grande précision pour une pose plus rapide. C’est un précieux atout si la surface à carreler présente des angles qui ne sont pas droits.
  • Calepiner un carrelage ou un parquet offre une vision du résultat final pour un maximum d’esthétisme.

Comment faire un bon calepinage ?

Comment faire un bon calepinage

Pour le calepinage d’un carrelage au sol ou mural, il faut d’abord dresser un plan de calepinage minutieux en plusieurs étapes.

Le calcul du nombre de carreaux au sol ou au mur

Pour commencer votre plan de calepinage, il faut d’abord mesurer la surface à carreler.
Vous obtiendrez un résultat en m² qui vous permet de définir le nombre de carreaux dont vous aurez besoin pour couvrir 1 m². Il ne reste plus qu’à diviser la surface totale par la surface en m² qui sera couverte par le carreau. Ensuite, il faut rajouter environ 15 % supplémentaires pour prévoir les découpes et les petits accidents.

Le choix du plan de pose d’un carrelage

Pour le calepinage d’un carrelage, vous aurez la possibilité d’opter pour différents plans de pose pour créer un motif de revêtement de sol. La pose classique reste la pose droite d’un carrelage qui sera facile à mettre en place et à réaliser. Mais vous pouvez aussi choisir une pose en damier, une pose diagonale ou une pose en décalé. Dans ce cas, il faudra prévoir un croquis très précis en respectant une échelle afin de calepiner votre carrelage au plus juste.

Le point de départ

Une fois que votre plan de calepinage est tracé, il faut noter un point de départ. Dans le cas d’une pièce carrée ou rectangulaire, il suffit de poser le premier carreau dans un coin pour obtenir une majorité de carreaux pleins et seulement quelques découpes au niveau des bordures et des plinthes.

Dans le cas d’une pièce irrégulière, il faut commencer par le centre de la pièce. Dans ce cas, commencez par dessiner des diagonales qui vous serviront à déterminer deux axes perpendiculaires.

Le marquage au sol

Lorsque vous avez terminé le croquis de votre plan de calepinage, il ne reste plus qu’à le reporter au sol. Pour cela, utilisez un cordeau et de la poudre de traçage pour gagner du temps.

La pose à blanc

Dans le cas d’un calepinage de carrelage sur une petite surface, la pose à blanc est essentielle. Elle consiste à disposer des carreaux sans collage pour vous donner un premier aperçu du résultat final. Cela vous permet d’effectuer d’éventuelles modifications ou de mettre les carreaux à couper de côté. Si vous êtes satisfaits du résultat, il ne reste plus qu’à passer à l’encollage du carrelage !

C’est quoi le calepinage en carrelage ?

C'est quoi le calepinage en carrelage

Le calepinage en carrelage consiste à vous donner un premier aperçu du résultat final en affinant le plan de pose pour trouver l’effet esthétique visuel recherché. Vous pouvez donc l’utiliser pour calepiner un carrelage mural ou calepiner un carrelage au sol. Concernant les différents types de pose à retenir, vous aurez le choix entre :

  • Une pose droite qui consiste à poser les carreaux les uns par rapport aux autres en angle droit
  • Une pose décalée qui consiste à décaler un demi-carreau à chaque rangée pour casser l’effet trop linéaire
  • Une pose en diagonale qui permet d’apporter de la perspective à la pièce
  • Une pose en tapis qui consiste à délimiter une zone au sol entièrement carrelage
  • Une pose en cabochon qui permet d’alterner de taille de carreaux
  • Une pose en damier avec généralement deux coloris alternés
  • Une pose en chevrons qui imite exactement la pose d’un parquet aux motifs chevrons.

Comment calepiner un parquet ?

Comment calepiner un parquet

Le calepinage fonctionne aussi pour d’autres revêtements de sol comme le parquet. Pour calepiner un parquet, il faut suivre exactement le même plan pour obtenir le nombre exact de lames et leur disposition. Quant aux différents types de pose à retenir, vous aurez le choix entre :

    • Une pose alternée qui consiste à décaler une demi-longueur à chaque rangée
    • Une pose à la française, parfaite pour les lames de parquet irrégulières et pour un rendu authentique
    • Une pose à l’anglaise avec un décalage irrégulier entre les lames d’une même largeur, mais qui seront de longueur différente
    • Une pose à bâtons rompus ou les lames de parquet seront imbriquées pour former une vague
    • Une pose en chevrons ou les lames sont assemblées en « pointe à pointe »

Comment faire le calepinage d’une terrasse ?

Comment faire le calepinage d'une terrasse

Le calepinage d’une terrasse fonctionne exactement de la même manière qu’un calepinage de carrelage ou de parquet. En fonction du matériau choisi, vous pourrez donc dresser un plan précis de votre terrasse en bois ou de votre terrasse en carrelage. À noter que si vous décidez de faire une terrasse sur plots, alors c’est une étape encore plus simple puisque vous pouvez facilement optimiser la place dans le jardin pour créer le rendu esthétique qui vous plaît.

Comment faire le calepinage d’une toiture ?

Comment faire le calepinage d'une toiture

Le calepinage d’une toiture est une technique généralement réservée aux professionnels. En effet, et en plus du plan et du calcul initial, il faudra aussi tenir compte du rôle du pureau dans le calepinage de toiture. Or, cela dépend de plusieurs critères tels que la pente de la toiture, la zone géographique, le choix esthétique voulu et la surface de chaque pan. Voilà pourquoi, il est préférable de confier votre projet à un professionnel du bâtiment pour garantir une parfaite étanchéité au niveau du toit.

Qui fait le plan de calepinage ?

Qui fait le plan de calepinage

Le plan de calepinage est une opération que vous pouvez effectuer vous-même. Que ce soit pour le calepinage d’un carrelage au sol ou d’un carrelage mural, c’est une opération très simple qui vous permet de faire d’importantes économies.

Pour gagner en confort à l’extérieur, vous pouvez aussi réaliser le calepinage d’une terrasse sans trop d’efforts. Vous avez horreur des calculs et du dessin ? Alors sachez qu’il existe la possibilité de passer par des logiciels de calepinage ! Des sites tels que decoceram.fr ou nivault.com vous permettent de le faire quasiment automatiquement en vous présentant un plan de calepinage complet. Enfin, pour tout ce qui concerne les travaux en toiture, il est préférable de demander le calepinage à un professionnel du bâtiment.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *